Témoignage de Jenny

19 Oct Témoignage de Jenny

Dans cette prédication, j'ai compris que l'amour dont j'avais besoin, je ne pouvais pas le trouver dans les gens du monde mais en Lui.

J’ai été adopté à la naissance , mes parents m’ont toujours enseignés dans les voies de Dieu. J’aimais venir à l’église, j’aimais Dieu, puis au collège j’ai voulu faire comme les gens du monde. Je suis sortis avec un premier garçon à l’âge de 13 ans mais dans un camp d’ado, Dieu m’a parlé au travers d’une prédication. Dans cette prédication, j’ai compris que l’amour dont j’avais besoin, je ne pouvais pas le trouver dans les gens du monde mais en Lui. Sauf que trois jours après le camp, j’ai été retenté avec un autre garçon et à partir de ce jour-là, j’ai enchaîné les garçons, pourtant je n’en aimais aucun. Suite à ça, j’ai perdu toute confiance en moi, je me suis détournée totalement de Dieu, je ne m’aimais plus, j’ai fais des tentatives de suicide et me suis scarifiée. Je ne comprenais pas pourquoi je vivais, pourquoi je n’arrivais pas à arrêter avec les garçons, pourquoi ne m’aidait pas. Mon coeur est devenu de plus en plus dur. Dans mon église, des rumeurs ont circulé, ce qui m’a encore plus détruite. Je pensais que l’église se détournait de moi, que plus personne ne m’aimait, que tout le monde me tourner le dos.

Je ne m'aimais plus, j'étais très timide, j'avais pas confiance en moi...

L’été dernier, je me suis demandée pourquoi Dieu avait permit mon adoption. Je me disais que s’il avait permit que je ne meurs pas (car si me parents ne m’avaient pas adopté, ma mère biologique m’aurait avortée ) ce n’était pas pour rien. Je savais que Dieu avais besoin de moi pour que son oeuvre s’accomplisse mais je ne savais pas pourquoi il avait besoin de moi: je ne m’aimais plus, j’étais très timide, j’avais pas confiance en moi, je ne savais pas jouer d’instruments, ni une belle voix. Pour moi, je n’avais aucun service qui pouvais réellement me permettre de faire l’oeuvre de Dieu. Le même été, je suis partis à Paris accompagné mon frère , je n’avais vraiment pas envie d’y aller. Un soir, nous sommes partis à une réunion où le pasteur prêché sur la parabole des talents. C’est à cette prédication que j’ai compris que Dieu avait besoin de moi. J’ai compris que Dieu m’avait donné un talent à exploiter et à ne pas cacher. Malheureusement, au retour de cette semaine de vacances, je suis retournée un peu dans le monde, j’ai recommencé à chercher de l’amour auprès des garçons.

Cette année (je vais être franche, je ne me souviens plus comment et pourquoi je me suis remise à lire la bible) je me suis remise à lire la bible et à chercher la volonté de Dieu, mais je savais qu’au fond de moi, je n’étais pas sauvée, qu’il manquait quelque chose dans ma vie. Je savais qu’il fallait que j’accepte mon passé et que je règle certaines histoires.

Lors de la réunion sur l'amour de Dieu, j'ai compris que Dieu nous aimait malgré nos fautes, nos erreurs. A ce moment là, je me suis acceptée comme j'étais.

Au Summer camp, lors d’une réunion sur les blessures intérieures, j »ai été réellement toucher, j’ai accepté mon passé. Il me restait deux choses à régler. Le lendemain, je suis partis voir une amie avec qui j’ai vraiment été une peste durant une bonne année. Je lui ai demandé pardon et je lui ai expliqué que je lui en voulais pour un rien et que j’avais laissé la haine m’envahir. Le jeudi soir, lors de la réunion sur l’amour de Dieu, j’ai compris que Dieu nous aimait malgré nos fautes, nos erreurs. A ce moment là, je me suis acceptée comme j’étais. Mon meilleur ami a prié pour moi, j’ai fais de même pour lui mais il a insisté pour que j’aille à l’imposition des mains sauf que je n’avais vraiment pas envie d’y aller. Pour moi, je m’étais convertis, j’avais plus besoin de prière mais il a bien insisté donc je l’ai accompagné. Le pasteur qui a prié pour moi m’a demandé mon témoignage, je lui ai tout raconté et il m’a demandé « mais alors, qu’est-ce que tu attends pour prendre ton baptême? Tu es prête maintenant! ». Je me suis aperçue que j’avais peur que mon pasteur ne me juge et que je voulais attendre de changer d’église pour me faire baptiser. Cette personne m’a fait comprendre que mon pasteur n’attendait que le moment où je lui dirai que je suis convertie pour me baptiser .Il a prié pour moi afin que j’ai le courage de me confier à mes parents. A la fin de la réunion, j’ai sentis un poids tomber, je me sentait légère! Avec trois amis, nous avons continué dans la prière pendant un petit moment, j’avais l’impression d’être quelqu’un d’autre! Moi qui étais très timide, je n’avais pas peur de prier à haute, je trouvais ça normal, genre je faisais ça tout le temps!

Dieu a répondu à leurs prières!

Dès que je suis rentrée du camp, j’ai tout raconté à mes parents, du bien que j’ai eu à ce camp: je suis convertis, à fond pour le Seigneur, j’ai trouvé tout l’amour nécessaire en Dieu et je vais me faire baptiser d’ici la fin de l’année dans mon église! J’ai appris suite à une discussion avec mes parents, qu’ils ont beaucoup prié afin que je me convertisse durant le camp: Dieu a répondu à leurs prières! Ce matin, je me suis rendu compte que l’église ne m’avait pas tourné le dos mais qu’au contraire prier aussi pour moi depuis longtemps!

Je remercie Dieu pour ce camp qui m’a énormément fais de bien!!!! Merci à vous aussi pour tout ce que vous avez fais!!!! Je vous encourage vraiment à continuer!!!!

Que Dieu vous bénisse,